Dénormalisation pour le NoSQL : exercices

Lorsque l’on souhaite transformer sa base de données relationnelles pour la stocker dans une base NoSQL, il est nécessaire de définir un modèle de stockage de données, une structure, un schéma. Celui-ci permettra aux données d’être stocké d’une manière unique et ainsi de répondre aux requêtes soumises par le système d’information.

Pour cela, il est nécessaire de dénormaliser le schéma relationnel : fusion de relations, éclatements d’attributs, duplication, matérialisation… De nombreuses techniques permettent de rajouter de la redondance ou de la segmentation pour permettre de réduire le temps de calcul.

Toutefois, à partir d’une base de données relationnelle donnée, il n’existe pas qu’une seule manière de procéder mais parfois des centaines ! Et il n’y a pas de meilleure solution. Cela dépend essentiellement du cas d’usage que l’on souhaite appliquer à la base de données, mais également des mises à jour, des évolutions, et parfois plusieurs cas d’usage… De fait, le modèle de données cible n’est pas trivial, voire très complexe à déterminer.

Les exercices que je propose dans le PDF ci-joint permettent de donner un aperçu sur la complexité de l’approche avec un exemple simple de gestion d’achat/stock de produits de e-commerce.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :